Versoix

En 40, un groupe d’une

quinzaine de fortins placés sur une ligne

Bellevue – La Bâtie et le long du cours de

la Versoix ainsi que 25 barricades antichars.

Si pratiquement aucune barricade n’a survécu

au développement urbanistique de Genève,

une dizaine de fortins sont aujourd’hui le

témoignage de cette période.